Institut Bergonié
Accueil Cancer du Sein
Envoyer Imprimer PDF

La sÉnologie

Docteurs Marc Debled et Nicolas Sévenet

POUR PRENDRE UN RENDEZ-VOUS : cliquer ici

 

Dossier Cancer du sein (cancer info INCa) 

 

Qu'est-ce que la sÉnologie?

C'est la discipline médicale qui étudie l'état normal et pathologique du sein.
Une femme sur huit est atteinte d'un cancer du sein. Près de 50 000 nouveaux cas sont recensés chaque année en France et le cancer du sein constitue un tiers des nouveaux cas de cancer chez la femme. Il s'agit donc d'un véritable enjeu dans le secteur de la santé : historiquement, l'Institut Bergonié s'est positionné dans ce domaine et a atteint une expertise de grande qualité et une renommée internationale.
  • Pour lire l'article "Quelques pistes pour s'informer sur le cancer du sein !" extrait du Beronews n°7 : cliquer ici
  • Pour lire l'article "S'informer sur le cancer en quelques clics !" extrait du Bergonews n°7 : cliquer ici
  • Pour lire l'articile "Le cancer du sein en questions" extrait du Bergonews n°7 : cliquer ici

Expertise et traitement personnalisé
Notre expertise dans la prise en charge des lésions mammaires est très ancienne, et il faut savoir qu'aujourd'hui près de la moitié des cancers pris en charge à l'Institut Bergonié (40%) sont des cancers du sein.  Cela représente environ 1200 nouvelles patientes chaque année depuis plus de 20 ans.
  • Pour voir l'article "Cancer du sein, la participation du dépistage organisé est offerte" extrait du Bergonews n°7 : cliquer ici
  • Pour voir larticle "Cancer du sein, toutes les bonnes raisons de participer au dépistage organisé" extrait du Bergonews n°10 : cliquer ici

 

NOTRE excellence

L'organisation de la structure et des équipes :
- Une implication d'une équipe médicale universitaire pluridisciplinaire, sans dépassement d'honoraires, sur un plateau technique performant.
- Une prise en charge technique et humaine de qualité, du diagnostic au traitement.

L'expertise médicale pour répondre à l'accroissement des cas complexes :
Le développement des dépistages individuels et organisés ont amené à l'Institut un nombre de patientes de plus en plus important en ce qui concerne:
- Des dossiers d'imagerie complexes sans tumeur palpable nécessitant une prise en charge multidisciplinaire impliquant des radiologues et des chirurgiens.
- Des petites tumeurs accessibles à une chirurgie qui conserve le sein.
- Des situations parfois compliquées survenant chez des femmes jeunes, des formes familiales, certains cancers d'évolution rapide...

Face à de telles situations, le souci de maintenir un haut niveau de qualité dans la prise en charge des patientes reste en permanence présent à l'esprit de tous les acteurs impliqués dans cette pathologie.
Pour obtenir un traitement personnalisé, médecins, personnel infirmier, psychologues, assistantes socio-éducatives, diététicienne et algologue (soins de support) ainsi que les chercheurs travaillent en totale complémentarité.

Organisation de la prise en charge

► L'orientation est différente selon chaque cas :

● La patiente est confiée à l'Institut pour le diagnostic d'une lésion suspecte.
● La patiente vient à l'Institut pour un traitement une fois le diagnostic établi.

►Votre prise en charge sera variable selon les signes que vous présentez :
Vous ne sentez pas d'anomalie dans votre sein, une anomalie radiologique a été repérée. Contacter le téléphone : 05 56 33 33 50

- Une anomalie d'imagerie (mammographie et/ou échographie) a été détectée au cours d'un examen de dépistage.

- Avant toute consultation, le dossier d'imagerie est analysé au cours de la concertation multidisciplinaire entre radiologues et chirurgiens qui décident du meilleur moyen d'aboutir à un diagnostic précis.

- A la suite de cette analyse, des examens complémentaires d'imagerie (clichés complémentaires ou échographie ou IRM) peuvent être demandés à nouveau. Vous serez alors contactée par votre médecin traitant.
Il pourra vous être proposé soit une simple surveillance, soit un nouveau rendez-vous pour effectuer un prélèvement (biopsie).

→ L'objectif de cette démarche est d'obtenir un diagnostic précis qui permettra, si besoin est, un traitement optimal adapté (traitement chirurgical).

Vous sentez une anomalie dans votre sein. Contacter votre médecin traitant.
Selon les informations dont vous disposez, vous serez orientée par votre médecin vers le médecin de l'Institut adapté à votre situation (chirurgien ou « comité sein »).
En savoir +

Vous avez déjà été opéré(e) d'une biopsie chirurgicale ou avez bénéficié d'une prise en charge chirurgicale de votre cancer mais vous souhaitez un deuxième avis. Contacter le : 05 56 33 78 16

Pour la décision thérapeutique :
Votre médecin doit nous adresser votre dossier complet et la décision de traitement sera prise lors d'une Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP), c'est-à-dire réunissant les différents spécialistes tels que des cancérologues, chirurgiens, pathologistes et radiothérapeutes. Ces mêmes spécialistes examineront votre dossier pour vous orienter vers certains types de traitements, en fonction de critères (âge, taille, siège et type histologique de la lésion) et selon les standards actuellement en vigueur.

Les orientations possibles :
- Un traitement médical qui précèdera l'acte chirurgical
- Une chirurgie d'emblée avec traitements.

  • Pour voir l'article "Prise en charge accélérée des prélèvements mammaires" extrait du Bergonews n°7 : cliquer ici

 

Informations sur les différents types de traitements

► LA CHIRURGIE

Si vous avez recours à la chirurgie, le type de chirurgie le plus adapté à votre situation vous sera proposé et les modalités vous seront expliquées par le chirurgien.
Les différents types de chirurgie:

- Au niveau du sein :
LA TUMORECTOMIE : la lésion du sein est enlevée, avec parfois du tissu en périphérie, pour vérifier qu'elle a été enlevée en totalité. Le sein est conservé.

Pour voir le film sur le nodule du sein : cliquer ici

Pour voir le film sur la microcalcification : cliquer ici

LA MASTECTOMIE : la totalité de la glande mammaire est enlevée.

LA RECONSTRUCTION DU SEIN : immédiate ou différée.


Pour  voir le film sur la reconstruction du sein immédiate : cliquer ici

LA CHIRURGIE ONCOPLASTIQUE.


- Exploration de l'aisselle :
LE CURAGE AXILLAIRE : il permet d'enlever et d'examiner de 12 à 20 ganglions.
LA TECHNIQUE DU GANGLION SENTINELLE : elle permet de n'enlever et d'examiner que le ou les 2 ou 3 ganglions qui risquent d'être les premiers atteints par la maladie.

Pour voir le film sur le ganglion sentinelle : cliquer ici

Ces opérations au niveau du sein et de l'aisselle sont réalisées en un seul acte chirurgical (sauf en cas de reconstruction secondaire). La durée d'hospitalisation varie en fonction des techniques choisies.


Ces traitements dépendent de l'analyse au microscope par un médecin anatomo-pathologiste de l'ensemble de la lésion mammaire et des ganglions de l'aisselle. Ces analyses permettent de préciser l'importance du risque de rechute sur le plan locorégional et à distance (métastases). Si le risque est jugé non négligeable, des traitements complémentaires à la chirurgie peuvent être proposés.

A l'issue de l'analyse au microscope, votre traitement sera proposé selon les standards en vigueur à l'issue d'une nouvelle réunion de concertation avec les différents spécialistes.
Votre chirurgien vous informera de ses propositions lors de la consultation post -opératoire et un rendez-vous vous sera donné pour débuter le traitement post-chirurgical.


► LA RADIOTHÉRAPIE
- Elle doit débuter 6 à 8 semaines après la chirurgie pour une durée moyenne de 1 mois et demi.
- Son but est de consolider le traitement chirurgical loco régional.

Focus sur l'INTRABEAM

 

Le procédé Intrabeam est un appareil de radiothérapie qui consiste à délivrer une dose unique (20 Gray) de radiothérapie en cours d’intervention chirurgicale sur le lit tumoral.
Ce procédé peut être utilisé en pratique courante pour les patientes âgées d’au moins 70 ans présentant une petite tumeur de bon pronostic.
En un temps, ces patientes ont donc un traitement associant chirurgie et radiothérapie, il n’est alors plus nécessaire d’effectuer un traitement avec des déplacements quotidiens au centre de radiothérapie.
Dans le cadre d’études d’autres indications pourraient être envisagées, comme pour remplacer le « boost » de radiothérapie. La radiothérapie per-opératoire par Intrabeam administre une dose d’irradiation sur le lit opératoire en surimpression chez des patientes qui par la suite reçoivent une irradiation externe de l’ensemble du sein. La durée de traitement est alors réduite de 33 séances à 25 séances et le lit tumoral est précisément irradié. Cette technique s’inscrit dans une démarche de désescalade thérapeutique et de traitements personnalisés.
Le champ d’application va probablement s’élargir dans la prise en charge du cancer du sein et potentiellement dans d’autres pathologies tumorales. Pour voir le film sur l'Intrabeam : cliquer ici

Pour voir l'article "Étapes diagnostiques en imagerie mammaire" extrait du Bergonews n° 7: cliquer ici

► LES TRAITEMENTS MÉDICAUX
Ils sont indiqués pour prévenir le risque métastatique et peuvent se placer avant ou après la chirurgie.
- Le site de la prise en charge thérapeutique (Institut ou autre structure de soins) est discuté avec la patiente, en fonction de son lieu d'habitation et de ses désirs,
- Au cours des Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP), les médecins analysent les possibilités de proposer aux patientes une participation à un essai thérapeutique en cours à l'Institut,
- Les décisions thérapeutiques s'appuient sur les résultats des études publiées dans la littérature scientifique internationale et des conférences de consensus (SOR de la FFCLCC, Saint Gallen, Nice Saint Paul, NIH) qui permettent de proposer un traitement médical en fonction de critères précis recueillis après l'analyse définitive de la lésion mammaire. Aussi, une infirmière est présente afin de traduire les modalités du traitement en français.

Il existe plusieurs types de traitements médicaux à savoir :

- La chimiothérapie
Elle se discute, tout comme l'hormonothérapie, au cas par cas en fonction de l'âge, de la taille de la lésion, de son « agressivité », de sa sensibilité à la chimiothérapie. Elles peuvent être prescrites avant ou après la chirurgie,

Pour voir le film sur la chimiothérapie : cliquer ici

- Les thérapies ciblées
Certaines tumeurs sont sensibles à un anticorps, le trastuzumab (Herceptin ®). Ces tumeurs sont appelées HER-2 positives. 20% des patientes peuvent en bénéficier. Il s'administre par voie intraveineuse pendant ou après la chimiothérapie mais n'a pas la toxicité de celle-ci.

- L'hormonothérapie
Une hormonothérapie n'est indiquée que si la tumeur exprime une sensibilité hormonale (présence de récepteurs hormonaux). La durée habituelle de l'hormonothérapie adjuvante est de 5 ans.

Pour voir l'article "Traitements ciblés et cancer du sein" extrait du Bergonews n°7: cliquer ici

Trois traitements sont utilisables en hormonothérapie :

- le TAMOXIFENE, utilisé depuis plus de 40 ans, réduit de 40 % le risque de récidive et de 34 % le risque de décès,

- la SUPPRESSION DE LA FONCTION OVARIENNE chez les femmes non ménopausées améliore également significativement la survie. Elle s'obtient par l'ablation chirurgicale des ovaires ou avec une irradiation de ceux-ci ou par administration d'un traitement injectable (intramusculaire ou sous cutané) tous les mois,

- les INHIBITEURS DE L'AROMATASE, employés uniquement après la ménopause, montrent une réduction du taux de récidive par rapport au tamoxifène. Ils ne doivent pas être utilisés avant la ménopause.


►LA CHIRURGIE RÉPARATRICE et LES MASTECTOMIES

Après toute ablation complète, les femmes portent une prothèse mammaire externe, mais il est possible aussi de
« reconstruire »un sein par chirurgie.

C'est un domaine d'activité initié et développé à l'Institut depuis plus de 25 ans.

Après mastectomie totale, la chirurgie « reconstructrice » peut intervenir à des moments différents de la prise en charge, sachant que dans tous les cas la Reconstruction Mammaire (RMa) nécessite des temps opératoires successifs :
- « RMa immédiate » : la première étape est associée au temps de mastectomie
- « RMa secondaire » : plusieurs mois ou années après la mastectomie, selon le vœu de la patiente.

Le souhait de la patiente sera bien sûr pris en compte pour décider du moment de la reconstruction, mais des éléments  interviennent également de façon déterminante dans l'indication et les modalités de la reconstruction (types et dates des autres thérapeutiques cancérologiques, morphologie et surtout état des tissus sur le site à reconstruire)

Le choix technique du chirurgien, sera toujours guidé par le souci d'associer la sécurité (fiabilité de la méthode), et la recherche d'un résultat aussi « esthétique » que possible.

- La chirurgie « oncoplastique »
Elle associe, dans les cas qui l'autorisent, une exérèse partielle de la glande et un remodelage de celle-ci, lequel utilise les principes et techniques de la chirurgie plastique. Cette méthode de chirurgie a pour but de conserver au sein traité une forme naturelle.

Pour voir l'article "Chirurgie réparatrice et cancer du sein" extrait du Bergonews n°7: cliquer ici

SUIVI

▪ Si vous n'avez pas participé à une étude clinique :

- Lorsqu'un médecin traitant ou un gynécologue a signalé sa volonté de participer à la « surveillance alternée » de sa patiente, un programme de rendez-vous lui est remis : il précise le rythme des consultations et les différents médecins qui participeront à cette prise en charge,

- La surveillance doit être régulière,

- Schématiquement un examen clinique est pratiqué tous les 3 mois la première année, puis tous les 6 mois pendant 2 ans puis de façon annuelle par la suite. Un contrôle radiologique (mammographie avec ou sans échographie) doit être fait tous les ans,

- Il n'y a pas de bilan systématique à faire en plus de l'examen clinique et de la mammographie annuelle (bilan sanguin, radio, scintigraphie ou scanner) en l'absence de problème que vous ou votre médecin auriez détecté.

Pour voir l'article "RCP Post-Opératoire en cancérologie mammaire : une nécessité pour les patientes, une volonté pour les médecins, une exigence pour la qualité" extrait du Bergonews n°7: cliquer ici

▪ Si vous avez participé à une étude clinique :

Lorsqu'une patiente a participé à une étude de recherche clinique, le déroulement de sa surveillance se fait selon un calendrier préétabli, détaillé dans la note d'information écrite de l'étude.
Pour voir les essais cliniques : cliquer ici

A partir de 75ans?
Pour consulter la plaquette d'informations : cliquer ici


Articles parus dans notre revue Bergonews
  • Pour voir l'article "Octobre Rose 2011 dans l'agglomération bordelaise" extrait du Bergonews n°13 : cliquer ici
  • Pour voir l'article "Rose magazine : le 1er magazine féminin destiné aux femmes fragilisées par le cancer et à leurs familles" extrait du Bergonews n°13 : cliquer ici
  • Pour voir l'article "Une nouvelle technique de reconstruction mammaire à l'Institut Bergonié : le DIEP" extrait du Bergonews n°10 : cliquer ici
  • Pour voir l'article "Les apports du "comité sein" pour la prise en charge des patientes" extrait du Bergonews n°10 : cliquer ici
  • Pour voir l'article "Défis de femmes" extrait du Bergonews n°10 : cliquer ici
  • Pour voir l'article "S'informer sur le cancer en quelques clics !" extrait du Bergonews n°10 : cliquer ici
  • Pour voir l'article "Un nouveau plateau technique de diagnostic de radio sénologie" extrait du Bergonews n°1 : cliquer ici
 

bergonews-18-mini

Faire un don

Culture et santé



Editorial

Federation des CLCC

Associations

Kiosque